Caféiers de Colombie : le parfum de la persévérance

plantations de cafe
Caféiers de Colombie : le parfum de la persévérance

Dans la région ouest de Bogotá, la zone caféière de la Colombie, des vallées verdoyantes et parfumées s'étendent à perte de vue.

Les grains de café auraient été apportés par les Jésuites en 1730 - à moins qu'il ne s'agisse d'un voyageur de Guyane qui passait par le Venezuela. Depuis 2011, le paysage culturel du café de Colombie est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Au pied des monts escarpés, les forêts de bambous cèdent leur place aux plantations d'un or noir.

À quelques heures de Bogotá, les Colombiens façonnent l'environnement de leurs mains fatiguées par la dureté du labeur : Manizales, Armenia et Pereira forment le « triangle du café ». Tandis que les parcelles orthogonales verdissent les flancs des montagnes et les plaines accidentées, les drupes valsent dans les paniers et les toiles de jute des travailleurs, les mules foulent les sentiers étroits de la jungle et les chevaux gravitent autour des haciendas. Rendez-vous pour les récoltes colombiennes d'octobre à février, puis d'avril à juin.